Le brevet ULM

Devenez pilote avion ou autogire.

Pour passer son brevet ULM, il faut avoir au moins 15 ans et être en bonne condition physique et mentale (même si aucun certificat médical n'est exigé). Il faut ensuite faire une déclaration de début de formation auprès de la DSAC, signer un contrat de formation professionnelle et prendre connaissance du règlement intérieur de l’école.

Inscrivez-vous

Cursus Icarela

Phase I : Piloter

Le premier objectif est de vous amener jusqu’au niveau nécessaire pour un pilotage sûr et autonome. A l'issue de cette phase, vous serez breveté pilote ULM dans la classe choisie : multiaxes ou autogire. Il faut compter environ entre 20 et 30 heures de vol avec instructeur et de vol en solo.

Théorie

Nous organisons des cours théoriques pour vous fournir les bases nécessaires à la compréhension des mécanismes et règles qui s'appliquent dans l'aviation de loisirs. Ces cours vous préparent également à l'examen théorique obligatoire organisé par la DGAC ainsi qu'au test théorique au sol requis pour l'obtention de votre brevet.

Pratique

Dès les premiers vols, vous prendrez les commandes afin de vous familiariser avec les différentes phases de vol : roulage au sol, décollage, tenue de trajectoire, virages... Une fois le pilotage de base acquis, vous passerez aux techniques de pilotage avancées comme l'atterrissage, les virages à grande inclinaison ou la gestion des pannes… Vous apprendrez également la phraséologie radio de base indispensable pour les vols solo en local.

Phase II : Naviguer

Une fois que vous maîtriserez le vol local, vous aurez naturellement envie de découvrir d'autres horizons. C'est pourquoi vous devrez passer la qualification radio et apprendre à voler en terrain inconnu ainsi que dans les espaces aériens contrôlés. Il vous faudra aussi vous familiariser avec les techniques de navigation pour préparer vos voyages et les mener en toute sécurité.

Il faut compter environ entre 5 et 10 heures de vol afin de réaliser plusieurs navigations.

Phase III : Partager

Avoir un passager, c'est s'exposer à ses éventuelles réactions qui pourraient vous sortir de votre zone de confort. C'est pourquoi il est important d'avoir une expérience de vol suffisante pour ne pas se laisser dépasser par des situations inattendues. Il faut compter environ 10 heures de vol solo pour obtenir la qualification emport passager.

Obtenir son brevet

Le certificat d'aptitude de la DGAC

La DGAC, Direction Générale de l'Aviation Civile, organise périodiquement un test QCM commun à toutes les classes ULM afin d'évaluer les connaissances théoriques des futurs pilotes brevetés. Ce test est un pré-requis à l'obtention du brevet et est organisé par la délégation territoriale dont dépend l'élève. Pour l'ouest de la France, le planning est disponible sur le site de la DSAC Ouest.

Si vous êtes titulaire d'un brevet de pilote avion, d'hélicoptère, de planeur ou de ballon libre, ou encore d'une licence étrangère, vous pouvez bénéficier d'une équivalence et être dispensé du test.

Epreuves théorique au sol et pratique en vol

L'épreuve théorique au sol permet à votre instructeur d'évaluer vos connaissances propres à la classe ULM (multiaxes ou autogire) que vous avez choisie alors que celle en vol permet de vérifier vos procédures et aptitudes à piloter en toute sécurité. A l'issue de ces deux tests, Icarela établit les différentes attestations qui seront exigées par la délégation territoriale pour la délivrance de votre brevet de pilote.

Qualification radio

En cours de formation, nous enseignons la phraséologie radio en vigueur et évaluons l'aptitude du pilote à gérer les communications dans les différents environnements qu'il sera amené à rencontrer. Cette qualification est indispensable pour effectuer des navigations ou voyages en dehors de votre aérodrome de rattachement.

Qualification emport passager

Après une expérience suffisante en vol solo, vous pourrez passer avec votre instructeur le test de l'emport de passager. Cette qualification est une obligation pour vous permettre d’emmener un passager avec vous.

Inscrivez-vous

Déroulement

Conditions

Pour passer son brevet ULM, il faut avoir au moins 15 ans et être en bonne condition physique et mentale (aucun certificat médical n'est exigé).

Inscription

Nous faisons une déclaration de début de formation auprès de la DGAC, établissons votre contrat de formation professionnelle et vous informons du règlement intérieur de l’école.

Suivi

Tout au long de votre formation, les instructeurs suivent vos progrès sur une fiche individuelle et contrôlent que toutes les étapes du cursus soient validées.

Tarifs

Parce que nous n'apprenons pas tous à la même vitesse et que nous n'avons pas tous la même expérience, nous avons défini plusieurs formules et forfaits qui permettent de s'adapter au besoins de formation de chacun.

Nos formations multiaxes se font sur le A22 et Skyracer NG6 et celles autogire sur le Trixy Liberty.

Multiaxes

Frais d'inscription, cotisation annuelle assurance corps 200€
1 heure 120€
5 heures 600€ 570€
10 heures 1200€ 1120€
10 heures - jeune de moins de 25 ans 1200€ 995€
20 heures 2400€ 2160€

Autogire

Frais d'inscription, cotisation annuelle assurance corps 200€
1 heure 180€
5 heures 900€ 855€
10 heures 1800€ 1675€
20 heures 3600€ 3240€

Cours théoriques

1 heure 40€
5 heures 200€ 160€
10 heures 400€ 300€

Stages intensifs

Si vous souhaitez concentrer votre formation sur une courte période, nous proposons des formules de stages intensifs sur mesure. Au besoin, nous nous occupons de vous trouver un hébergement à proximité de la plateforme.

FAQ

Vos questions. Nos réponses.

Je suis déjà pilote, existe-t-il des équivalences ?
Si vous êtes titulaire d'un brevet de pilote avion, ulm, hélicoptère, planeur ou ballon libre, ou encore d'une licence étrangère, vous êtes uniquement dispensé du certificat d'aptitude théorique commun ULM, sous réserve de validation auprès de la DGAC.

Témoignages

Ils l'ont fait avant vous

Yannick

Passionné de la mer à plusieurs titres, tout d’abord en tant que professionnel des motorisations bateau et aussi comme un des responsables de la SNSM où je dirige régulièrement les opérations de sauvetage en mer à partir du port de Pornichet. J’ai découvert récemment le plaisir de survoler la mer et la côte et surtout celui d’apprendre à piloter un autogire, cette machine volante est réellement étonnante. L’autogire me donne un vrai sentiment de liberté, car je pilote à l’air libre. En plus, j’ai plaisir à décoller même les jours de fort vent quand les avions eux restent au sol. L’autogire de l’école est un appareil très maniable et joueur … Il permet de rester en quasi-stationnaire, de se poser en quelques mètres. Je recommande sincèrement à tous pilotes ou tout simplement à toute personne curieuse d’essayer l’autogire.

Yannick, élève autogire

 

Stéphane

Attiré par les sports mécaniques : la moto et le ski nautique notamment, j’ai toujours voulu passer mon brevet de pilotage sans savoir sur quel type d’appareil. Hésitant entre l’avion et l’autogire, j’ai préféré faire un vol d’initiation sur autogire puis un autre sur un avion ulm avant de choisir finalement l’avion ulm ou 3 axes. Je me suis inscrit à l’école de pilotage Icarela car ce sont des professionnels passionnés qui partagent leur plaisir de piloter en toute simplicité. Depuis, je prépare l’examen théorique en participant aux cours individuels ou collectifs et je pilote le Sila 450c avec mon formateur chaque semaine en réservant mes vols par Internet. J’apprécie aussi beaucoup que l’école compte deux instructeurs, ce qui offre une réelle souplesse et permet une formation plus complète. Je vous recommande …. sans modération …

Stéphane, élève avion

Inscrivez-vous